Menu Fermer

Variation du cours du pétrole américain WTI (Graphique)

 

Début janvier 2020, le cours de pétrole brut américain WTI [i] était à plus de 60 $/baril. Depuis le mois de mars ce dernier a commencé à chuter. Le 20 avril, le prix du pétrole américain est tombé à 0 finissant même la journée (clôture) à -37 $/baril. Toutefois, cette chute spectaculaire a été suivie par une remontée tout aussi rapide, avec un baril avoisinant le prix qu’il avait 5 jours plus tôt (environ 20 $).Si le cours du pétrole américain est à nouveau positif, il reste historiquement bas relativement à l’année 2019. Comment expliquer ces fortes variations ?

Pour commencer, la forte baisse du prix du pétrole s’explique par l’effondrement de la demande mondiale. Selon les chiffres d’Ostrum [ii] la demande a baissé de 30 millions de barils par jour. Ceci s’expliquant en grande partie par la pandémie de Covid-19 qui oblige la moitié de la population mondiale à un confinement, et pénalise ainsi la plupart des grandes puissances économiques du monde.

Cependant, la chute de l’activité et des échanges suite à l’épidémie n’explique pas à elle seule l’effondrement du cours de pétrole. À cela s’ajoute un conflit géopolitique qui a fortement participé à cette baisse. Début mars 2020, les pays de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et la Russie ne se sont pas mis d’accord pour réduire leur production. L’absence d’accord entre ces géants pétroliers a maintenu une production élevée alors même que l’activité économique mondiale ralentissait, ce qui a diminué le prix du pétrole (loi de l’offre et de la demande).

Ce désaccord s’explique par la volonté de certains pays de pratiquer des « prix prédateurs », c’est-à-dire profiter de la baisse du cours du pétrole pour gagner en part de marché. Cette forte baisse devait permettre à la Russie et aux pays de l’OPEP de gagner des parts de marché face aux producteurs américains qui ont des coûts de production plus élevés. Selon P. Waetcher, directeur de la recherche économique chez Ostrum Asset Management, les producteurs américains souffrent déjà de la baisse des cours du pétrole et ne sont plus rentables.

Toutefois, ces éléments n’expliquent pas pourquoi le cours du pétrole brut américain est devenu négatif. Selon V. Lequillerier, président de BSI Economics, ces prix négatifs seraient le reflet des marchés financiers [iii]. En effet, les demandeurs de pétrole peuvent acheter l’or noir au cours actuel ou repousser l’achat dans le temps au risque de supporter une hausse du prix futur. Dans le second cas, l’acheteur de pétrole peut subir une variation des cours qui le pénaliserait (une hausse). Ainsi, les marchés financiers proposent d’éviter ce risque en achetant des contrats futures. L’acheteur commande maintenant du pétrole qu’il recevra à une date différée. Avec l’effondrement des prix du pétrole, détenir de tels contrats n’était pas avantageux. Les détenteurs de ces contrats ont cherché à les vendre pour éviter des pertes et des difficultés de stockage, sans pour autant trouver repreneur. « Le mécanisme offre / demande a fait plonger les prix des futures en territoire négatif » selon V. Lequillerier.

Enfin, la remontée des cours les jours suivants peut s’expliquer par différentes raisons. Les marchés financiers ont pu voir les contrats futures négatifs expirer, s’annuler ou se revendre. Également, devant les difficultés économiques et les besoins de financement des États, les pays membre de l’OPEP et la Russie semblent s’entendre pour diminuer la production et réduire l’offre de pétrole. Ce nouvel accord permet de faire remonter les prix, assurant ainsi une rentrée d’argent pour les pays producteurs. Les prix sont donc remontés mais se sont stabilisés à un niveau très bas. 

 

Simon Cardoen

 

[i] WIT : pétrole brut utilisé pour fixer le prix du brut et actif sous jacent pour les contrats à terme sur le New York Mercantile Exchange

[ii] https://ostrum.philippewaechter.com/2020/04/20/le-prix-du-petrole-seffondre/

[iii] http://www.bsi-economics.org/1122-prix-negatifs-petrole-pourquoicomment-vl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *