Menu Fermer

La croissance chinoise (Graphique)

 

La croissance économique de la Chine a atteint son niveau le plus bas depuis 1990. En 2019, elle était de 6,1%, soit 0,4 point de moins que l’année passée et loin derrière le pic de 2007 (14,2%).

Ces chiffres sont édités par le gouvernement chinois et correspondent aux prévisions fixées par celui-ci en début d’année (entre 6% et 6,5%). Pourtant, Christophe Dembik, économiste chez Saxo Bank, estime que la croissance serait déjà plus faible que ne le montrent les chiffres officiels [i]. Comment expliquer ce résultat ?

D’une part, par des facteurs externes à l’économie chinoise : la guerre commerciale sino-américaine inaugurée par D. Trump a infléchi les exportations chinoises et instauré un climat de méfiance pour l’ensemble des échanges internationaux. Enfin, le ralentissement de l’économie mondiale en 2019 [ii] pourrait freiner la croissance chinoise en raison d’une demande mondiale plus terne.

D’autre part, des facteurs internes à l’économie chinoise peuvent également expliquer ce ralentissement. La lutte contre la dette [iii] constitue une priorité pour le gouvernement qui renforce les réglementations bancaires et l’accès au crédit des particuliers. Ces restrictions ont directement impacté la consommation intérieure, principale composante de la demande chinoise.

Finalement, même si la Chine connait sa croissance la plus basse depuis quelques décennies, celle-ci reste tout de même supérieure au taux de croissance des pays industrialisés (quand bien même les chiffres officiels soient supérieurs à la réalité).

Paul Camblain

[i] Il estime que le taux de croissance serait d’environ 3-4%.
[ii] Voir les chiffres de la Banque Mondiale.
[iii] Articles Les Échos du 20 janvier 2019, p.6.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *